Joseph Incardona pour Derrière les panneaux, il y a des hommes

L'auteur : Joseph Incardona

Joseph Incardona est un écrivain suisse, d’origine italienne. Il vit à Genève où il tente d’arrêter de fumer.
Il aime les romans noirs, Harry Crews et les pâtes.
Il a 47 ans et il est membre de l’équipe de foot italienne des écrivains.
Bibliographie :
    Le cul entre deux chaises (roman), éditions Delphine Montalant, 2002.
    Dans le ciel des bars (nouvelles), éditions Delphine Montalant, 2003.
    Taxidermie (nouvelles), Finitude, 2005.
    Banana Spleen (roman), éditions Delphine Montalant, 2006.
    Remington (roman), Fayard, 2008.
    37 m2 (théâtre), Bernard Campiche éditeur, 2009.
    Lonely Betty (roman), Finitude, 2010.
    220 Volts (roman), Fayard, 2011.
    Trash Circus (roman), Parigramme, 2012.
    Misty (roman), Baleine, 2013.
    Aller simple pour Nomad Island (roman), Seuil, 2014.
    Derrière les panneaux, il y a des hommes (roman), Finitude, 2015.
    Permis C (roman), BSN Press, 2016.
    Chaleur (roman), Finitude, 2017.

Le livre : Derrière les panneaux, il y a des hommes

GRAND PRIX DE LITTÉRATURE POLICÈRE
Pierre a tout abandonné, il vit dans sa voiture, sur l’autoroute. Là où sa vie a basculé il y a six mois.
Il observe, il surveille, il est patient.
Parmi tous ceux qu’il croise, serveurs de snack, routiers, prostituées, cantonniers, tout ce peuple qui s’agite dans un monde clos, quelqu’un sait, forcément.
Week-end du 15 août, caniculaire, les vacanciers se pressent, s’agacent, se disputent. Sous l’asphalte, lisse et rassurant, la terre est chaude, comme les désirs des hommes.
Soudain ça recommence, les sirènes, les uniformes.
L’urgence.
Pierre n’a jamais été aussi proche de celui qu’il cherche.
Joseph Incardona mêle les genres avec habileté et réussit un roman profond et ambitieux. Son style puissant et son art très cinématographique de la narration font mouche.

video