Joseph Incardona pour Permis C & Chaleur

L'auteur : Joseph Incardona

Joseph Incardona est un écrivain suisse, d’origine italienne. Il vit à Genève où il tente d’arrêter de fumer.
Il aime les romans noirs, Harry Crews et les pâtes.
Il a 47 ans et il est membre de l’équipe de foot italienne des écrivains.
Bibliographie :
    Le cul entre deux chaises (roman), éditions Delphine Montalant, 2002.
    Dans le ciel des bars (nouvelles), éditions Delphine Montalant, 2003.
    Taxidermie (nouvelles), Finitude, 2005.
    Banana Spleen (roman), éditions Delphine Montalant, 2006.
    Remington (roman), Fayard, 2008.
    37 m2 (théâtre), Bernard Campiche éditeur, 2009.
    Lonely Betty (roman), Finitude, 2010.
    220 Volts (roman), Fayard, 2011.
    Trash Circus (roman), Parigramme, 2012.
    Misty (roman), Baleine, 2013.
    Aller simple pour Nomad Island (roman), Seuil, 2014.
    Derrière les panneaux, il y a des hommes (roman), Finitude, 2015.
    Permis C (roman), BSN Press, 2016.
    Chaleur (roman), Finitude, 2017.

Les livres : Permis C & Chaleur

« Une fois le train expulsé du tunnel, la voix du contrôleur a grésillé dans les haut-parleurs, prononçant une autre de ces phrases qui en disait bien davantage que son sens littéral, les phrases de la petite légende personnelle et immigrée qui mettaient un terme définitif aux vacances : Wir treffen in Brig ein. »

Avec Permis C, prequel au roman Le Cul entre deux chaises (2014), Joseph Incardona revient à son personnage fétiche et alter ego, André Pastrella. Dans une alternance bien pesée d’humour et de noirceur, il y parle des bouleversements de l’enfance, de ce que chacun de nous rencontre pour la première fois. Roman initiatique, du souvenir, roman des tragédies et légendes de la vie immigrée, il est aussi une formidable mise en perspective fictionnelle des épreuves qui nous déterminent.

La Finlande : ses forêts, ses lacs, ses blondes sculpturales… et son Championnat du Monde de Sauna.
Chaque année, des concurrents viennent de l’Europe entière pour s’enfermer dans des cabines chauffées à 110°. Le dernier qui sort a gagné.
Les plus acclamés sont Niko et Igor : le multiple vainqueur et son perpétuel challenger, la star du porno finlandais et l’ancien militaire russe. Opposition de style, de caractère, mais la même volonté de vaincre. D’autant que pour l’un comme pour l’autre, ce championnat sera le dernier. Alors il faut se dépasser. Aller jusqu’au bout.
Aussi dérisoire que soit l’enjeu, au-delà de toute raison, la rivalité peut parfois pousser l’homme à la grandeur. À la fois pathétiques et sublimes, Niko et Igor illustrent avec éclat le désir d’absolu de la nature humaine.

video